Une cigarette et au lit

Ce soir, je n'ai pas vraiment idée de ce que je vais vous raconter. Je viens de rentrer chez moi, j'ai préparé le café pour demain et je me mets devant l'ordinateur pour écrire ce billet. D'abord, je fume une cigarette.

Il est bientôt 23 heures. Dans quelques minutes, je vais tenter de faire confiance à la literie pour trouver le sommeil. En attendant, il me faut trouver quelque chose à vous raconter. Je trouve que j'emploie beaucoup trop souvent le mot "chose" dans mes billets. C'est ça ou "truc". Je préfère "chose". On a tous nos tics de langages. Surtout, je pense lorsque l'on fait presque de l'écriture automatique, que l'on ne se donne pas plus de quelques minutes pour écrire quelque chose. Tenez, je viens d'écrire encore le mot "chose".
Dans la journée, j'ai eu une idée de dessin. J'étais au boulot, en train de tenter de faire fonctionner un PC, et puis j'ai juste pris le temps de faire un petit crobard. Je ne l'ai pas numérisé et je ne peux pas vous le présenter. Je crois que je tiens peut-être une idée. On verra. En attendant, il va falloir que je termine mes dessins de vache qui n'ont pas beaucoup avancé depuis la dernière fois. Ce soir, on m'a aussi appelé pour une histoire de bouquin à illustrer. C'est un copain qui a écrit un livre. Il voudrait que je le lise et que je travaille à un projet soit de livre illustré soit de bande dessinée. Le souci, c'est que la bande dessinée, je ne sais pas bien faire. D'abord, il faudra que je reçoive le livre, que je le lise et que je vois si cela me donne des idées de dessins. On verra tout cela en son temps.

Une saillie verbale ?

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Répondez et vous serez entendu.

Haut de page