L'écologie a bon dos

Si j'évoluais dans les hautes sphères de la politique, sûr que j'userais et abuserais de l'écologie pour faire tout et n'importe quoi. On est en train de nous préparer une jolie petite taxe bien consensuelle sous couvert de bons sentiments et je trouve que c'est finement bien joué.

L'écologie, c'est l'arme ultime. Vous pouvez l'utiliser pour n'importe quoi, pour faire passer n'importe quelle idée ou pour renflouer les caisses sans aucun souci. C'est une chouette invention. Ce qu'il y a de très chouette, avec l'écologie, c'est que personne ne peut être contre. A moins d'accepter de passer pour une vraie saleté de sale personne, bien sûr. Ainsi donc, qui pourra dire qu'elle se fout que la planète terre disparaisse dans d'affreuses souffrances ? Qui sera insensible à la disparition de l'ours blanc ? Qui se moquera de ces îles qui seront englouties au grand dam de ses habitants ?
L'écologie, ce qu'est devenu l'écologie, c'est la possibilité de transformer en dangereux criminel quiconque ne partage pas ses idées "scientifiques". Réchauffement de la planète, disparition d'espèces animales et végétales, catastrophes climatiques et j'en passe, tout est bon pour l'écologie. Crise économique ? L'écologie peut résoudre la crise. Crise sociale ? C'est de l'écologie qu'il vous faut. Mais attention ! Pour que cela marche, il faut faire des concessions. Il faut accepter de jouer le jeu. Il faut arrêter d'utiliser sa voiture, il faut arrêter de produire du gaz à effet de serre, il faut arrêter d'utiliser trop d'électricité provenant du nucléaire, il faut manger bio et acheter des produits issus de l'agriculture raisonnée. C'est bien, c'est très bien mais ça sent un peu le gros foutage de gueule.
Je n'ai rien contre le bo-bo écolo qui est un animal fort sympathique quoi qu'un peu gonflant. Je ne suis pas bo-bo écolo pour plusieurs raisons. D'abord, je n'en ai pas les moyens financiers. Ensuite, je ne suis pas très bien situé pour l'être. Je n'habite pas dans une grande ville mais à la campagne. Je ne peux pas trop prendre le métro pour aller au boulot et je n'ai pas de vélo. Je ne mange pas spécialement bio parce que je déteste les magasins bio, ces magasins ou l'on vous vend des tomates ou des radis en se prenant pour un pharmacien. Si je mange, c'est pour me nourrir et pour le plaisir, pas pour me soigner ou dans la croyance imbécile que je ne tomberai pas malade. L'écologie, c'est devenu la science de la grande peur. Presque une religion.

Alors, on nous prépare une taxe carbone. En gros, c'est une taxe qui va porter sur tout ce qui est sujet à production de mauvais gaz à effet de serre. On nous dit que c'est une taxe qui est bonne pour la planète (ah bon ?) et que ça ne va presque pas se sentir au niveau du porte-monnaie (chouette). Une taxe indolore en quelque sorte. Une taxe que presque on en demanderait encore un peu plus, même ! Et bien moi, je ne suis pas d'accord. Voilà. Que l'on me dise que l'on a besoin de renflouer les caisses et que l'on va nous demander des euros, je suis d'accord sur le principe ; que l'on nous prenne pour des cons, ça m'ennuie un peu.

taxe carbone

Une saillie verbale ?

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Répondez et vous serez entendu.

Haut de page