Demain, faut voter

Il est rare que je ne sache pas à ce point quoi faire de ma voix. Pour ces élections européennes, je ne sais vraiment pas à qui la donner et ce qui m'ennuie un peu c'est que personne dans mon entourage proche ne semble en mesure de me donner ne serait-ce qu'un semblant de début d'idée.

Gauche, droite, écolo, centre ? Là, je ne sais pas. Vraiment pas. Aucune idée. J'en arrive à me demander si cela vaut seulement le coup que je prenne la peine de me déplacer. Bon, c'est vrai, la mairie n'est pas loin, ça ne va pas me demander un gros effort que de m'y rendre pour effectuer mon devoir de citoyen. Parce que l'on a réussi à me mettre dans le crâne que nous avons bien de la chance d'avoir ce droit de vote si chèrement acquis, je vais y aller. C'est vrai que, tout de même, c'est chouette la démocratie. On a le droit et le devoir de donner son avis, de choisir. Sauf que, comme je le dis, là, je ne sais pas que choisir. Je vais voter à gauche parce que je vote à gauche. Pour qui ? Je n'en sais rien. Je n'ai pas envie de voter pour les socialistes parce que je les trouve vraiment en dessous de tout. Alors quoi ? Gauche-écolo ? Sauf que je roule en 4x4 et que les écolos m'emmerdent. Et puis, je n'ai aucune sympathie pour Bové.
Il y a le Front de Gauche. Ouais. Front de Gauche, j'ai dit par ailleurs ce que je pensais de cette appellation douteuse. Je ne sais rien de leur programme. Ce qui est plus que certain c'est que le camp des abstentionnistes remportera ces élections haut la main. Il me reste encore quelques heures pour trouver pour qui voter et, comme je n'ai aucune idée non plus de ce que je pourrais bien vous raconter de plus, je vais arrêter là ce billet que l'on pourra qualifier d'inutile. Merci, à bientôt.

Haut de page