Motos ibères cool

Aujourd'hui et demain, je vais au grand rassemblement annuel du Clan Sanglas France. Cette année, le clan fête ses trente ans d'existence !

La Sanglas, je l'ai rencontrée par hasard, sans la chercher. Mon frère cherchait des pièces de Kreidler et il avait passé une annonce dans une revue moto. Je ne sais plus laquelle. Il a reçu une réponse d'un Père Cani. Un prêtre, croyions-nous alors. Nous avons échangé par courrier quelque temps et puis il nous a invité à une Assemblée Générale, à Husson du Poitou. C'était en ? Je ne me souviens plus. J'étais parti en passager de mon grand-frère sur une Yamaha Venture. Mon petit frère avait fait la route en 50 Kreidler et un ami l'accompagnait avec un 103 Peugeot. Lorsque j'ai rencontré Cani, le Père Cani, j'ai compris qu'il n'était pas plus curé que je suis garde-champêtre.

Mon rapport à la moto, je crois l'avoir déjà dit ici, est bizarre. J'aime la moto, plutôt ancienne, utilitaire et populaire, mais je n'en ai pas vraiment. Je n'ai jamais passé le permis moto et pense bien ne jamais le passer. Pourquoi ? Je ne sais pas. Raisons financières pendant longtemps, c'est certain ; frousse maintenant ? Je ne sais pas bien. J'aurais pu, j'aurais dû. J'aime la moto mais n'en fait pas. Et de moins en moins. Ainsi donc, ce sera en voiture que j'irai à ce grand rassemblement tout à l'heure, avec l'ami qui, naguère, faisait la route en 103 Peugeot. Je vais voir d'autres confrères sanglassistes, nous allons nous raconter toujours les mêmes histoires (tous les connaissent par cœur). Nous allons parler moto et puis, demain, nous rentrerons chez nous.

rat moto

Un commentaire à ajouter ?

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Répondez et vous serez entendu.

Haut de page