Le Macintosh a 25 ans... et je m'en fous


Cette année, le Macintosh a 25 ans. On dit qu'il est né le 24 janvier 1984. Si je continue à utiliser un Mac au quotidien, s'il est évident que le système du Mac est sans doute le meilleur système qui soit, je n'ai plus de passion pour Apple.

Il y a encore quelques années de cela, j'étais, je le pense, un vrai passionné. Je m'intéressais aux technologies et aux produits frappés d'une pomme croquée, je lisais la presse Mac, j'avais même commencé une collection d'ordinateurs. Je n'hésitais pas longtemps à les faire fonctionner, rien que pour m'amuser, sans but précis. Et puis voilà, la passion m'a quitté.

En fait, il y a plusieurs raisons à ce désamour. Je vais tenter de faire un tour de ces raisons.

Le passage aux processeurs Intel.
Il y a quelques années de cela, Apple se trouvait dans une situation désagréable. Après avoir abandonné les processeurs Motorola, l'entreprise s'était rapprochée de IBM pour se fournir en processeurs G5. On nous annonçait (une fois de plus) les "processeurs les plus puissants du monde" et des performances époustouflantes. Or, il arriva que IBM ne fut pas en mesure de faire évoluer ses processeurs comme on l'aurait souhaité chez Apple. Alors, avec un grand et gros sourire plein de promesses, on nous annonça que l'on allait changer de fournisseur et que, vraiment, le meilleur des choix possibles était celui proposé par Intel.
Pour moi, ce fut un coup de poignard dans le dos. Durant des années, on s'était moqué de Intel et de sa course à la vitesse, on nous avait expliqué que la vitesse du processeur ne faisait pas tout et que, avec les technologies "PowerPC" et "Altivec", on parvenait à faire des machines vachement meilleures que les vulgaires PC à vitesse de processeur moindre.
Passée la surprise, j'ai fini par accepter ce passage à Intel et je reconnu que ces nouvelles machines fonctionnaient plutôt pas mal. Cependant, je n'ai toujours pas digéré cette traîtrise et ne suis pas encore prêt à passer à un Mac-Intel. Je reste fidèle à mon bon vieux G4. Na.

Mac OS 10.5 (Leopard)
L'une des grandes révolutions menées par Apple fut le changement radical de système d'exploitation avec le passage de Mac OS 9 à Mac OS X (prononcer Macohèsdisse). Avec ce nouveau système, Apple faisait entrer ses ordinateurs dans le monde Unix, un monde fait de fiabilité, de sécurité et de performance. Enfin... Pour peu que l'on ait une machine assez récente et puissante pour que ça fonctionne. Personnellement, je suis passé réellement à Mac OS X avec la version troisième du système, Panther. Avant, j'avais bien fait acheter un Mac OS 10.1 par l'entreprise où j'officie, j'avais bien testé la version Bêta sur mon antique Mac G3/233, mais j'étais resté fidèle à Mac OS 9 parce que je n'avais pas de machine assez puissante pour passer à autre chose.
Et puis, j'ai acheté ce G4 équipé d'une carte accélératrice (800 MHz) et d'une carte vidéo plus puissante que celle d'origine. Au fil du temps, je l'ai fait évolué encore et encore. J'ai ajouté de la RAM, j'ai ajouté une carte PCI-IDE afin de pouvoir installer de gros disques durs, j'ai installé un graveur de DVD... et puis je suis passé à Panther (10.3), et puis, je suis passé à Tiger (10.4). Et là, je ne peux pas aller plus loin parce que ma machine ne peut pas supporter la dernière version du système. Du coup, je ne la connais pas bien, cette version de Mac OS X.
Pour pouvoir l'utiliser, il me suffirait d'acheter un Mac plus récent, voire neuf. Je suis tenté par le iMac ou par le MacPro. Pour le MacPro, ce qui m'arrête, c'est clairement une question de moyens financiers. Pour le iMac, c'est plutôt le côté "tout en un" qui, s'il est intéressant, n'empêche pas que je ne saurais alors que faire de mon écran qui fonctionne ma foi encore très bien. Donc, je remets sans cesse à plus tard l'achat d'une nouvelle machine et, pour le moment, ne prévois pas du tout de casser ma tirelire.

Les produits Apple
Cela fait quelques années que je ne me sens plus tout à fait en accord avec le catalogue des produits Apple. Dans la gamme des ordinateurs, il me semble qu'il manque une machine. Qu'avons-nous ? Tout en bas, il y a le MacMini. Il s'agit d'une toute petite machine, vendue sans clavier, sans souris, sans écran et qui est censée constituer l'entrée de gamme. Nous avons une machine certes discrète et silencieuse mais dont l'intérêt s'arrête un peu là. Un disque dur médiocre, des possibilités d'évolution quasiment nulles, un coût finalement peu intéressant si l'on achète un clavier, une souris et un écran de bonne qualité. Le MacMini n'est pas pour moi.
Ensuite, il y a le iMac. Bon, c'est sûr, c'est une machine attirante. Même pas très chère lorsque l'on regarde ce qu'elle offre. Deux modèles, pour faire simple : un 20" et un 24". Celui qui me tenterait serait le 24". J'ai eu plusieurs fois l'occasion d'en utiliser un et il est vrai que c'est une machine épatante. Seulement, comme je le disais, il me resterait alors mon écran dont je ne saurais que faire. Je pourrais bien tenter de le revendre, c'est vrai.
Ensuite, il y a le MacPro. Le MacPro, c'est la machine professionnelle. Chère, modulable, extrêmement puissante (trop ?). Ça me plairait bien, un MacPro. Mais c'est bien trop cher pour moi. On passe.

Maintenant, nous arrivons aux portables. Deux gammes, la gamme normale et la gamme professionnelle. D'un côté, le MacBook avec un modèle en plastique blanc et un modèle en aluminium et, de l'autre côté, le MacBook Pro en 15" et en 17". A ceci, nous ajoutons le MacBook Air, machine annoncée comme une "merveille technologique" mais qui a un peu le cul entre deux chaises, pour le particulier ou pour le professionnel ? Sans doute pour les deux.
Le souci, c'est que je n'ai pas besoin de machine portable. Je bouge très peu de chez moi et lorsque c'est le cas, c'est soit pour aller au boulot, soit pour aller faire des courses. Pas vraiment l'utilité d'un portable, finalement. Donc, je ne suis pas intéressé. On passe aussi.

Et on passe aux produits qui ne sont pas des ordinateurs. En premier, les iPod. Là, il y a toute une gamme. Du iPod "Shuffle" en passant par le "Nano" et le "Classic" pour finir avec le "Touch". Déjà, au temps du Walkman de Sony, je ne voyais pas l'intérêt d'un appareil permettant d'écouter de la musique en marchant. Je ne vois aucune utilité à ces machines hormis celle de pouvoir écouter de la musique dans la voiture, pour peu que l'on ait un auto-radio permettant de connecter le iPod... et d'avoir un iPod. Mais en fait, c'est aussi tout ce qui gravite autour du iPod que je n'aime pas trop. Le iTunes Music Store, par exemple. Je n'ai jamais bien compris l'intérêt que l'on pouvait trouver à acheter de la musique en ligne qui, si l'on y regarde de près, est pratiquement aussi chère que celle que l'on achète sur CD, avec un boîtier et un livret. Si j'ai bien compris, on en aurait fini avec les DRM sur le iTunes Music Store... Il n'en reste pas moins vrai que la musique que l'on aura achetée et que l'on aura mise sur son iPod ne pourra pas être transférée sur d'autres ordinateurs. Je veux bien comprendre l'intérêt des artistes, des éditeurs, des maisons de disques et de la SACEM, mais je considère que je devrais pouvoir faire la même chose avec la musique que j'achète en ligne qu'avec un CD acheté dans le commerce. Le promener et l'écouter là où je trouve un appareil capable de le lire.
Et puis, il y a un produit étrange, chez Apple. Disons que je ne parviens pas à comprendre à quoi il sert. Il s'agit de l'Apple TV. Je ne suis pas spécialement sot (je suis un sot qui se situe dans la moyenne des sots) et je sais lire un descriptif. On me dit donc que ça permet de regarder des émissions ou des programmes que l'on achèterait "à la demande". Ouais... Ben je comprends pas l'utilité.

Et nous arrivons à présent à l'iPhone. Là, je reste pantois tellement je ne parviens pas à comprendre ce que l'on peut faire d'un appareil pareil. Alors, c'est un téléphone et on peut téléphoner. C'est bien la moindre des choses. Oui. Seulement, moi, le téléphone... comment vous dire ça ? J'aime pas. C'est utile, c'est pratique, mais j'aime pas. Je mets le téléphone au même niveau d'intérêt qu'un réfrigérateur. Pratique mais c'est tout. On nous dit que ça fait aussi appareil photo numérique, que ça remplace son agenda, que l'on peut aller surfer sur l'Internet, lire ses e-mails et y répondre. Mouais. Sans doute est-ce primordial pour ces gens hyper overbookés grave. Peut-être, oui.

La politique de Apple en général
Je ne voudrais pas être désagréable et me faire lapider par une horde de Mac Users en folie, mais j'ai la désagréable impression d'assister à une sorte de "microsoftisation" des esprits, au pays de la pomme. Depuis que Apple est sortie de sa grande crise, que Steve (le sauveur) Jobs est revenu aux affaires et qu'il a redressé la barre avec brio, Apple se permet des choses que je n'apprécie pas beaucoup des masses. Je veux bien reconnaître que cette société est là pour gagner de l'argent mais il y a des pratiques que je n'aime pas. Voilà. Souvent, ce n'est rien de bien grave, notez bien. Juste ces petites choses mesquines comme de virer des ports FireWire de machines ou de ne plus livrer un accessoire avec une nouvelle gamme alors qu'il l'était avec l'ancienne. Et cette propension à vouloir nous faire changer de logiciel pour le nouveau alors que ça n'apporte pas grand chose ? Apple est mesquin.

Mais au fond, je sais bien qu'il suffirait d'un truc sensationnel pour que je recommence à dire que Apple, c'est vraiment "amazing" ! Ce dont je rêve, c'est un ordinateur puissant mais sans plus dans lequel on pourrait ajouter ou changer des éléments facilement, qui serait imaginée pour les personnes comme moi, graphistes indépendants, petites structures (...). En attendant, je reste avec mon G4 et je me dis que, tout de même, on dira bien ce que l'on voudra, mais Apple, hein, ils savent faire de sacrées bonnes machines ! Quand je pense que celle sur laquelle j'écris ce texte est sortie en 2001 ! Une antiquité !

mac blues

Commentaires

1. Le vendredi 13 février 2009, 11:39 par zaréelle

bien le dessin ! très bien même ;-) pour le texte, j'avoue avoir vite décroché !

2. Le vendredi 13 février 2009, 13:19 par nono

hé bé ! voila un article digne de "science & vie" (ou de pomme magazine) ...qu'est-ce que ce serait si tu ne t'en foutais pas. Cela dit, le dessin est en parfaite adequation, bien qu'au lieu de fumer, le personnage aurait pu bouffer une pomme, une pomme après l'amour du mac, pourquoi pas !

3. Le vendredi 13 février 2009, 14:03 par clafy

C'est le Léopard qui m'a chassée de la pommeraie.

Beau dessin, j'aime le gars, il est moins cartoonique que d'habitude sur vos dessins.

Peut-être feriez-vous un venant du jardin d'Eden, où Eve offre un Mac à Adam et il le croque. Oui, trop facile, et puis c'est Bill Gates qui est plus serpentin que Steve Jobs. Never mind...

4. Le vendredi 13 février 2009, 15:15 par Titi

Vous oubliez le MessagPad :(

5. Le vendredi 13 février 2009, 15:47 par MITO-MITO

Oui, 25 ans, voilà qui ne nous rajeunit pas ;)

Dans ces années là, en ce qui me concerne, je travaillais alors à mon diplôme de l'EHESS avec un PC portatif (si, ça a vraiment existé !) prêté...
Le Mac, j'ai commencé à l'utiliser pour ma thèse : un Mac SE (que j'avais conseillé d'acheter à un proche soucieux de moderniser ses méthodes de travail, la modique somme de 34 000 FF hors taxes !!!) qui tournait la nuit entière pour une simple diagonalisation de matrice par calcul des barycentres sur tableau de présence/absence (1500x300 cases remplies de 0 et de 1).
J'en ai eu d'autres ensuite... mais jamais vraiment de passion, même si des besoins de "plus de" m'ont conduit à en changer peut-être plus souvent qu'il n'aurait été absolument nécessaire... Reste que, utilisateur très ordinaire, j'en apprécie l'ergonomie et la fiabilité, à l'expérience bien supérieures à ce que l'on peut vivre dans d'autres environnements informatiques !

J'ai donc un regard un peu différent de l'ex-passionné Michel Loiseau sur l'évolution du "monde" Apple :

  • Le passage aux processeurs Intel : je ne crois pas qu'il fut autre chose qu'un pis-aller pour Apple, plutôt la résultante de parts de marché trop limitées pour vraiment impliquer Motorola et IBM dans le développement de la technologie PowerPC pour micro-ordinateurs, les premiers s'orientant vers l'électronique embarquée, les seconds vers l'architecture des gros serveurs et le marché des consoles de jeu ; ceci étant, il faut reconnaître que ça fonctionne plutôt bien.
  • MacOs 10.5 (Léopard) : grâce à lui et à son "Time Machine" intégré, ma vieille tante fait enfin des sauvegardes ! A une exception près (je ne compte pas les PC non Apple), un "antique" G3/300, toutes les machines présentes dans mon home sweet home le supportent fort bien (2 MacMini G4, 1 Powermac G5, 1 Powerbook G4, 1 Macbook Pro Intel), à leur avantage en terme de réactivité générale comparée à son prédécesseur. Pas mauvais pour autant, ce dernier possède aussi la qualité d'émuler encore le vieux système 9, dont j'ai toujours besoin pour finir d'amortir les investissements consentis en matières de logiciels ludo-éducatifs... ce n'est donc pas pour rien que j'ai encore un vieux G3/300 !
  • Les produits Apple : le MacMini est largement suffisant pour un usage domestique, même un peu poussé (vidéo amateur par exemple) et je ne connais rien de plus silencieux dans le monde informatique ce qui permet d'en faire un petit serveur que l'on est pas obligé d'enfermer dans un local dédié, bref je ne regrette pas les miens et changerais pour les mêmes ! L'iMac est dans la tradition chère à Apple de la machine monobloc de qualité ; reste que si vous avez déjà de nombreux écrans au grenier, c'est effectivement un peu frustrant qu'il n'ait pas d'équivalent modulaire. Le MacPro est une superbe machine dédiée aux usages professionnels du MacIntosh, efficace et cher, sûrement pas utile à tout le monde, ce devrait être le successeur de mon G5 dans quelques...années ! Contrairement à Michel, j'ai l'usage d'un portable... les MacBook, sont des machines compactes et légères (2,04 kg) mais leur écran est un peu étriqué pour moi ; le MakBook Air est un ultra-portables ultra fin, pesant 600 g de moins (ne riez pas, pour beaucoup d'utilisateurs, c'est une belle différence en fin de journée), bien plus performant qu'un "netbook" il reste cependant conçu comme une machine mobile d'appoint ; j'utilise quant à moi un MacBook Pro qui m'accompagne dans tous mes déplacements professionnels, toujours dans des conditions plus que difficiles (souvent atmosphère chaude et poussiéreuse)... dans lesquelles j'ai pu vérifier la durée de vie de différente machines, soit PowerBook G4 3 ans (panne d'une partie de la connectique mais fonctionne toujours entre les mains de mon fils aîné, notamment pour de la création musicale), Lenovo (IBM Thinkpad) HS au bout de 18 à 24 mois (selon utilisateur), HP/Compaq HS au bout de 12 à 16 mois (selon utilisateur), tous les autres HS en moins de 12 mois, bas de gammes en moins de 6 (parfois quelques jours...) ; mon MacBook Pro n'ayant encore que 18 mois, RAS...
  • Les produits Apple autres que les ordinateurs : ma femme et mes gosses sont des adeptes du balladeur... et les iPod présents à la maison sont clairement les meilleurs à tous points de vue... sauf le prix, c'est bien pour ça que l'on en avait essayé d'autres !!! L'Apple TV, même Apple ne sait pas à quoi ça sert, au point de lancer une enquête auprès des utilisateurs pour savoir ce qu'ils font avec, alors...L'iPhone est le type même du produit qui ne me concerne pas plus que Michel, je n'ai donc rien à en dire...
  • La politique Apple en général : là, je serais lapidaire, c'est une boîte américaine à caractère capitaliste, ce qui veut dire que sa vocation première est de gagner (de l'argent, des parts de marché, de la notoriété, de meilleures marges, etc.)... et rien n'indique qu'Apple ait jamais eu une autre vocation, non?
    Si l'on constate que ses moyens ont changé, c'est peut-être que le monde a changé, que sa clientèle a changé : au marketing d'apparence "révolutionnaire" style 1984 ou Think Different, s'est substitué le (facile, même s'il est heureusement humoristique) comparatif PC/Mac, une mise en avant du "design", une "optimisation des coûts", qui permet des tarifs plus compétitifs en préservant les marges et, oui, parfois au détriment du niveau d'équipement ou de la qualité, etc.


Contrairement à Michel, je n'ai pas de passion à raviver, ce qui me rend finalement moins critique, car moins exigeant : je serai client Apple tant que leurs produits me donneront satisfaction et que je ne trouverai pas mieux ailleurs en terme d'efficacité dans mon travail, voilà tout.
Reste que les concurrents ont encore de sérieux progrès à faire et mes exigences ne me permettent pas encore, comme Clafy, de quitter la pommeraie pour la regarder par la fenêtre !

6. Le vendredi 13 février 2009, 16:45 par Titi

MITO-MITO : Vous oubliez les Newton :)

7. Le vendredi 13 février 2009, 17:18 par MITO-MITO

Mais non, Titi, on n'oublie pas, c'est juste que l'on parle des pommes d'aujourd'hui, pas des variétés disparues depuis longtemps au grand dam des gastronomes...

8. Le vendredi 13 février 2009, 17:31 par michel

Oui, voilà. Le Newton, il ne me semble plus se trouver au catalogue. D'ailleurs, j'aurais sans doute des choses à dire sur cet appareil, un jour ou l'autre.

9. Le vendredi 13 février 2009, 17:59 par Sax/Cat

Et tout le monde oublie le Lisa apparemment

10. Le vendredi 13 février 2009, 18:47 par michel

Et la Pippin ?

11. Le vendredi 13 février 2009, 20:00 par Titi

Le Newton a un logo au goût de pomme :)

12. Le vendredi 13 février 2009, 23:50 par hulotte

Et le Quicktake, tant que vous y êtes :)

13. Le samedi 14 février 2009, 07:36 par Lib

Vous ne seriez pas tous un peu fétichistes , là ?.. Tous ces machins ne sont que des amas de ferraille siliconés , point barre ..

14. Le samedi 14 février 2009, 11:52 par Titi

C'est pour cela que mes deux minettes s'appelle Lisa pour l'une, Panther pour l'autre !? :D

On zieute la Vézère

15. Le mardi 17 février 2009, 09:50 par O.

Hola Michel !

Quel article !

Juste une petite remarque... Moi je n'achetais jamais de CDs, trop chers pr moi, et trop lassant d'écouter un CD, au bout de 2-3 fois c'est bon on le connait. Depuis l'iTMS, j'achète de la musique ! Et je peux acheter un seul titre parce qu'il me plait, hop 99cts, c'est pas 5 € d'un CD single dont on se lasse rapidement aussi. Quant au prix des albums, à 10 € l'album, c'est rentable quand il y'a plus de 10 pistes, et c'est bien souvent le cas. Et même, j'estime que ce sera toujours moins cher sur l'iTMS qu'un CD. Si tu apprécies iTunes pr ses listes, son jeu aléatoire, etc, pour tout ce qui fait iTunes, alors tu comprendras pourquoi les gens aiment leur ipod. J'achète de la musique numérique, car je la mets dans mon iPod, et que je branche ce même iPod à mon auto-radio, grace à une bidouille du Steff pr brancher un jack audio en auxiliaire sur l'autoradio de la focus. J'ai donc toute ma bibli iTunes, avc moi, ds ma voiture, ds le train, etc...

Ah, et l'histoire des DRM... Maintenant qu'il n'y en a plus, tu peux convertir avec iTunes, ces AAC en format MP3, et là, plus de restrictions de postes ! Donc si, ça sert, et c'est bien mieux !

16. Le mardi 17 février 2009, 11:36 par michel

Ouais... Je ne suis pas pleinement convaincu. Déjà, je peux tout à fait me passer de musique. La plupart du temps, j'écoute la radio. Parfois, c'est juste un bruit de fond.
Ensuite, pour ce qui est du prix des CD, il ne faut pas oublier que les disques peuvent s'acheter d'occasion (et donc se vendre sur ce marché de l'occasion).

17. Le mardi 17 février 2009, 17:26 par Colibri

"Passée la surprise, j'ai fini par accepter ce passage à Intel et je reconnu que ces nouvelles machines fonctionnaient plutôt pas mal."

Ah ! Enfin...

C.

18. Le mardi 17 février 2009, 19:11 par O.

Ah bah oui, si tu écoutes plus la radio, c'est sûr... ce sont 2 créneaux différents... Quant aux CD d'occaz... en général les trucs que j'achète ce sont des trucs plutôt récents, et je prends que les titres qui m'intéressent...

19. Le mardi 17 février 2009, 19:31 par michel

Il convient de noter que, pour moi, Apple n'est intéressante que lorsqu'elle conçoit des ordinateurs ou des logiciels pour ses ordinateurs.