Ça commence mal

Aujourd'hui, donc, comme je vous l'annonçais hier, je dois partir pour Aubenas en Ardèche.

Le problème est que je devrais être parti depuis une bonne demi-heure. Le collègue qui devait prendre le fourgon à Périgueux et me prendre à Azerat ne s'est pas réveillé. Il vient de m'appeler pour m'annoncer qu'il allait partir d'ici quelques minutes. Du coup, il ne sera pas à Azerat avant au moins 45 minutes. C'est un peu ennuyeux parce que nous devions arriver à Aubenas avant midi et que c'est désormais très compromis.
Je me suis levé à cinq heures alors que j'aurais bien aimé dormir un peu plus. En fait, j'aurais bien aimé dormir, tout simplement. J'ai passé une mauvaise nuit. J'ai mis du temps à m'endormir puis j'ai été réveillé vers 3 heures par une micro-coupure d'électricité. Le radio-réveil s'est mis à clignoter et j'ai dû me lever pour aller voir l'heure et régler le réveil de nouveau. Du coup, il m'a fallu me rendormir et ça n'a pas été chose facile. A 4 heures, je ne dormais pas, ça c'est sûr. A cinq heures, je ne dormais plus.
En ce moment, il pleut gentiment sur Azerat. A la radio, le bulletin météo annonce de violents orages pour cet après-midi qui pourraient toucher le Massif-Central. On verra bien. Sinon, aujourd'hui, c'est l'été ! C'est aussi la Fête de la Musique. Comme d'habitude, je ne sortirai pas pour cette occasion. Pour une fois, j'aurai une bonne excuse.

Une saillie verbale ?

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Répondez et vous serez entendu.

Haut de page