mercredi 12 décembre 2018

Une vie de frustration

Parce que je n'y pensais plus, je ne l'attendais pas plus. Un jour, un copain me demande des dessins pour illustrer une petite vidéo qu'il souhaite faire à partir de l'une de ses chansons. Le projet m'amuse et, enthousiaste, j'accède à la demande sans plus attendre.
Le temps passe à la vitesse du temps qui passe, ni trop rapidement ni trop lentement, et je finis par ne plus m'occuper de cette affaire de dessins et de chanson. La dernière fois que je m'en étais préoccupé, le copain m'avait dit qu'il attendait qu'un de ses copains finisse de mettre les dessins en couleur et de réaliser les animations.
Et alors que je m'y attendais le moins, voilà que le petit film sort sur les écrans ! Allez bande d'inutiles désœuvrés ! Regardez-moi ça et amusez-vous ! C'est gratos.

mardi 10 juillet 2018

Plouf

On m'a demandé de photographier une piscine. Je n'ai rien contre les piscines tant qu'elles se tiennent éloignées de moi. Je n'ai rien contre les piscines. Contre l'eau, si. Or, que serait une piscine sans son eau ? Une piscine vide, oui, d'accord. Autant dire, pas grand chose. Un trou bête et cher.
Vide ou pleine, une piscine est un dispositif dangereux. Si elle est pleine, on risque de s'y noyer ou, pire encore, de s'y mouiller. Vide, on peut craindre d'y choir, de s'y casser un membre ou deux voire la tête qui, notez-le, n'est pas un membre. Par exemple, au sein d'une association, vous trouverez des membres. Et à la tête de cette association, un président. Cela montre que la tête est au dessus des membres. Regardez-vous dans une glace, plus ou moins haute et large selon votre corpulence et votre taille. Vous devez bien voir que la tête est au-dessus des membres, bras, jambes et pénis si vous êtes un homme. Si vous ne voyez pas le pénis, c'est soit que vous n'êtes pas nu, soit que vous êtes une femme. Si vous êtes une femme et que vous voyez un pénis, c'est qu'un ami proche vous joue un tour.
Il faisait beau et chaud. Ceci est un contrepet un peu facile, j'en ai bien conscience. Je n'ai pas trouvé mieux pour signifier que le soleil brillait et que la température ambiante tutoyait (quelle familiarité !) les 30°C. On m'avait demandé de venir faire les photos de la piscine. Je me suis dit que, peut-être, avec un puissant téléobjectif, j'allais pouvoir tenir l'ennemie à distance. J'avais aussi imaginé me munir d'une chaise pour agir à la manière des dompteurs que l'on représente ainsi tenir le lion éloigné dans les illustrés pour enfants. Je me suis dit que je trouverais bien une chaise sur place. Il n'y avait que fauteuils en PVC et transats en cochonnerie métallique.
Il ne m'a pas fallu longtemps, à peine quelques secondes, pour comprendre que j'allais devoir prendre sur moi et approcher de la piscine. N'écoutant que mon courage qui est souvent mauvais conseiller, je faisais fi de ma peur panique de l'eau trop claire, trop bleue, trop artificielle pour être eau nette. Par peur du ridicule, je n'osais réclamer une bouée ou une combinaison de plongeur. Et bon, me voilà accroupi au plus près de l'eau, me persuadant qu'elle ne me veut pas de mal, que je n'ai rien à craindre d'elle. Tout s'est bien passé. L'eau ne s'est pas jetée à ma gorge, nulle vague n'est venue me submerger, je ne me suis pas mouillé un millimètre de peau. J'en suis sorti grandi.

Les Songes de C'Kaylann
Les Songes de C'Kaylann
Les Songes de C'Kaylann

Les Songes de C'Kaylann

mardi 5 juin 2018

Motocyclettes Farfelues dédicacées

Lors des Rencontres Littéraires qui se sont tenues à Azerat, on m'a demandé de réaliser une dédicace. J'ai proposé de la faire à tête reposée, tenant compte du fait que le destinataire est un voisin azeracois et qu'il me sera aisé de lui transmettre le livre souillé d'un gribouillis. Je profite de cette occasion qui m'est offerte de reparler de ce bouquin qui est la honte de la profession pour rappeler que l'on peut se le procurer contre une douzaine d'euros (hors frais de port) auprès de l'éditrice officiant au sein de la célèbre maison d'éditions Ichnos Éditions.

Dédicace

dimanche 3 juin 2018

Les Pétaroux à la Noix saison 5

Aujourd'hui encore, la première édition des rencontres littéraires se tient dans la salle du cuvier d'Azerat. Une occasion de rencontrer des auteurs de talent, de discuter, de découvrir, de faire provision de livres.
Le site d'information local ewanews se fait l'écho de cette manifestation culturelle et met à l'honneur un obscur "auteur" local.

Photo Ewanews


mercredi 7 mars 2018

L'état de la justice en France

C'est une vidéo, une animation, réalisée par Sébastien Isaia que je connais un peu. Je vous encourage à la regarder et à la partager sur les rézosocios si vous y êtes présents.

lundi 4 décembre 2017

Veine ! Cave !

Le bon vin parfumé finit toujours par se trouver, où qu’il se cache - proverbe chinois

vendredi 1 décembre 2017

Mobylettes en mobilité

On m'a communiqué cela et je me dis que, peut-être, cela intéressera quelqu'un.

fete-de-la-mob-kriss.jpg

samedi 11 novembre 2017

Qu'est-ce qui est jaune et qui est arrivé ?

Avant que de le remercier personnellement par voie épistolaire traditionnelle, il me faut rendre grâce à B. Vélo qui a eu la générosité de me faire parvenir un album dédicacé que je vous dis que ça. Je n'ai pas fini de le savourer (je le déguste peu à peu) mais d'ores et déjà c'est un bonheur de lire ces petites aventures en bandes dessinées. Merci à lui et bravo !

Je rappelle au passage que l'on peut se procurer cet album sur la boutique en ligne de l'éditeur.

jeudi 14 septembre 2017

A l'insu de mon plein gré ou presque

J'étais allé faire des photographies chez l'artiste Jean-François Noble. C'était il y a plusieurs semaines. L'autre mardi, j'étais à Périgueux pour le vernissage de son exposition à la galerie "L'app'Art" de Périgueux, rue Arago, au 10 de la rue.
C'est une belle exposition, je vous encourage à aller la voir. Moi, on m'avait demandé de faire quelques photos et puis il y avait la promesse de retrouver là quelques artistes que j'aime bien et d'autres personnes qui ne me sont pas antipathiques. Ce que je ne savais pas, c'est que j'allai être crédité.
J'étais en train d'embêter mon monde à faire des photos. C'est, me semble-t-il, désagréable de se faire prendre en photo sans que l'on vous demande l'autorisation de le faire. On m'avait demandé des photos, je photographiais.

Face à l'art

L'art sur les murs

même les plus jeunes

de passage

Le public était venu assez nombreux et Jean-François Noble prenait la parole pour sinon expliquer du moins parler de sa démarche artistique. Jean-François Noble est un artiste avec ses obsessions, ses thèmes qu'il décline sous toutes les formes qui lui sont accessibles. A mi chemin entre la peinture et la sculpture, il n'hésite pas à employer des techniques comme l'inclusion dans de la résine nourrie de pigments ou des moulages, des collages, des insertions de matières.

Le public écoute

Les intentions explicitées

L'artiste à l'honneur

L'artiste en extase

L'artiste explique l'inexplicable

Et alors, j'avais fait des photos avec Jean-François Noble. Il m'avait expliqué ce qu'il voulait et j'avais déclenché. Plusieurs fois. On avait souvent recommencé pour que je sois un peu satisfait. Il s'en est d'ailleurs plaint, prenant le public à témoin. Il a prétendu que je l'avais pratiquement torturé, l'obligeant à souffler des bougies jusqu'à ce qu'il n'ait plus de souffle. Ceci est très exagéré et assez mensongé. Le résultat, vous l'apercevez un peu sur la photo du dessus. Les deux images accrochées au pilier sont le fruit de ce travail.
Alors qu'il parlait au public et que je faisais mes photos, voilà qu'il me désigne comme co-auteur de ces photos. Alors du coup, tout le monde se tourne vers moi alors que je n'avais rien demandé à personne. Bon, du coup je peux dire que j'ai exposé à l'App'Art. C'est mieux que de se casser une jambe.

Corbeaux tête en bas

Corbeaux

Les corbeaux


L'exposition continue jusqu'au 30 septembre du lundi au samedi de 14 heures à 18h30.


Et si vous êtes curieux et êtes d'accord pour en apprendre plus sur Jean-François Noble, je vous invite à découvrir sur le site de l'INA le film qui a été réalisé sur lui (1976)

mercredi 7 décembre 2016

C'est pas trop que j'aie le cœur à rire mais...

... il y en a qui vont recevoir ça. Et je remercie les acheteurs de cet ouvrage indispensable et je rappelle que l'on peut passer commande (et recevoir un joli dessin fait à la main) en allant sur la boutique de l'éditeur !

Dédicaces

mercredi 30 novembre 2016

Premières dédicaces du Palmier

Les premières commandes sont tombées et il est bien naturel, en guise de remerciement, de dédicacer avec des petits dessins. Parce que j'avais là, à portée de main, la boîte d'aquarelles, je me suis laissé aller à les mettre en couleur.

Dédicaces

mardi 31 mars 2015

Jean Vassallo en dédicace

Il Coniglio e la Volpe

vendredi 13 février 2015

Le lapin et le renard

Ça y est, je l'ai reçu ! Ça y est, j'ai ressorti mes flashes et j'ai fait des photos de ce somptueux livre magnifique de Jean Vassallo, merveilleux dessinateur illustrateur et aquarelliste et non moins ami. Achetez-le !

Il Coniglio E La Volpe — Jean Vassallo
Il Coniglio E La Volpe — Jean Vassallo
Il Coniglio E La Volpe — Jean Vassallo
Il Coniglio E La Volpe — Jean Vassallo
Vous pouvez contacter Jean Vassallo et lui acheter ce livre (25 euros par chèque) à l'adresse suivante : Jean Vassallo — 125 bd du Montparnasse — 75006 Paris

mercredi 28 janvier 2015

Le lapin et le renard par Jean Vassallo

Dessiné par Jean Vassallo en 1997 à Kathmandu à l'époque où, pendant trois ans, avec sa compagne Laura, il sillonne le Népal sur sa moto Royal Enfield 350 Bullet, "Le lapin et le renard" illustre un conte traditionnel népalais.

C'est un copain, un très bon copain, un copain artiste et motard. Il y a bientôt vingt ans, il était sur les routes du Népal au guidon de sa Royal Enfield avec son amie Laura. Là, il a rencontré un conte traditionnel népalais et il a sorti sa boîte d'aquarelle pour l'illustrer. Aujourd'hui, ces aquarelles sont réunies dans un livre édité par la librairie Tschann de Paris, à Montparnasse.

Le lapin et le renard — Jean Vassallo
Dans ses vieux jours, une souris raconte à ses petits enfants une histoire qui semble bien faire partie d'un fond littéraire universel. On suit la petite souris au gré des planches...

Le lapin et le renard — Jean Vassallo

Ce sont douze aquarelles somptueuses qui accompagnent le texte et celles-ci sont reproduites au format original. On peut commander ce beau livre contre 25 euros (frais de port compris) directement auprès de Jean Vassallo ou en contactant l'éditeur Librairie Tschann.

Le lapin et le renard — Jean Vassallo
Bien entendu, vous pouvez aussi contacter (et commander) en écrivant à l'ancienne, avec une feuille de papier recouverte d'une écriture manuscrite et glissée dans une enveloppe timbrée puis déposée dans une boîte aux lettres à l'adresse suivante : Jean Vassallo - 125 bd du Montparnasse - 75006 Paris

- page 1 de 2

Haut de page