lundi 4 juin 2018

Ni Gaspard, ni Melchior

C'était il y a quelques semaines dans le Lot. J'étais parti "léger", juste avec un boîtier et un objectif. J'avais bien fait quelques images mais aucune ne me semblait bien intéressante. Et puis, j'aperçois cette 2cv. Dans une photographie, une 2cv est toujours la promesse d'une image intéressante. J'en étais là de mes réflexions lorsque je me suis demandé si, des fois, je n'étais pas un peu de parti-pris, si je ne manquais pas d'objectivité. Après tout, pourquoi une 2cv serait-elle une meilleure proposition qu'une autre automobile ?
Alors, j'ai réfléchi. Ça m'a pris des jours et des jours, des nuits à n'en pas trouver le sommeil.

Ça a été long…

Aujourd'hui, je peux l'affirmer, aucune autre automobile que la 2cv Citroën peut de la sorte constituer un sujet d'image satisfaisant que la 2cv de chez Citroën. Quelle que soit la voiture qui serait à la place d'une 2cv, il faudrait produire plus d'efforts pour produire une bonne image. Il faudrait peaufiner le cadrage, tenter d'isoler le sujet ou de l'inclure dans l'environnement voire se contenter de photographier un détail. Avec la 2cv, aucune réflexion, aucune précaution. Il ne s'agit que de cadrer de manière à ce que la 2cv soit plus ou moins dans le cadre et de déclencher après, toutefois, avoir fait une mise au point et un réglage sommaire de l'ouverture du diaphragme et de la vitesse d'obturation. On déclenche sans trop réfléchir et l'image est bonne. C'est magique.
Donc, la preuve est désormais faite, posée dans toute sa splendeur. Elle est là, sur la table, indéniable, irréfutable, belle comme une preuve peut l'être. On l'admire. Pour tout dire, on l'encadrerait presque pour l'accrocher au mur, tellement elle est éclatante. La preuve nous offre deux enseignements majeurs. Le premier, c'est qu'il suffit de placer une 2cv dans une image pour avoir une belle photo. Le second, c'est, bien sûr, que la 2cv est l'automobile la plus photogénique de toutes les automobiles. Et rien que ça, ça donne le vertige.
Jouons à nous faire peur. Imaginons un instant qu'en lieu et place de cette 2cv se trouve une — par exemple — quelconque Renault. N'importe laquelle, peu importe, elles sont toutes semblablement laides. Imaginons un instant malgré le dégoût que cela provoque. A n'en pas douter un instant, l'image aurait été ratée et alors, elle ne serait pas sur ce blog qui ne propose que le meilleur du meilleur avec une exigence qui force le respect. Vous voyez ?
On me dira que je tape encore sur les Renault alors que les Peugeot sont au moins aussi laides qu'elles. Et c'est vrai. J'ajoute que beaucoup de Citroën sont moches aussi. Je ne suis pas partisan, je ne suis pas obtus, je suis juste un esthète exigeant. Tenez, pour preuve de mon honnêteté intellectuelle, je reconnais même que, peut-être, la Coccinelle peut-elle tenter de rivaliser un peu avec la 2cv en matière de photogénie. Peut-être aussi quelque Bugatti. Mais tout de même, rien ne vaut la 2cv dans une photo.
Tout photographe digne de ce nom et soucieux de réussir ses images devrait avoir une 2cv sous la main. J'ai conscience que ce n'est pas toujours possible, pas toujours pratique, pas toujours possible. Si l'on n'a pas de 2cv, on peut néanmoins avoir une image intéressante. C'est juste que ce sera plus difficile, qu'il faudra plus s'appliquer.

2cv fourgonnette dans le Lot

Haut de page