vendredi 5 février 2016

Château de la Chapoulie

Château de Peyrignac

jeudi 4 février 2016

Sarko nous brouille l'écoute

Il paraît que Sarkozy aurait créé sa web radio. Je ne l'écouterai pas et je ne vais pas vous donner de lien pour y accéder. Je ne connais pas l'adresse et n'ai pas l'intention d'aller la chercher. J'imagine qu'entre deux séances de propagande à sa gloire, il doit faire de la pub pour son bouquin et je ne doute pas un instant qu'il fait appel à la douce voix de sa chère et tendre pour distiller un peu de poésie musicale dans ses programmes.

radio-sarko.jpg

mercredi 3 février 2016

Vide dans la tête

J'étais prêt à ne pas publier de billet. Heureusement, quelqu'un m'a suggéré de faire un dessin de merde, un vrai bon dessin pourri. C'était une riche idée et je me suis exécuté illico. C'est venu tout seul. Je garde cette idée, elle pourrait bien me resservir. N'essayez surtout pas de comprendre quelque chose à ce dessin, il n'y a rien à comprendre.

rat-rien.jpg

mardi 2 février 2016

Tentative de feuilleton collaboratif du mardi en BD — 4

Feuiileton collaboratif du mardi

lundi 1 février 2016

Le nez sur la ligne

C'est aujourd'hui que l'on expérimente le remontage de files par les motards. C'est dans quelques régions dont l'Aquitaine qui nous est si chère, à nous autres, personnes qui avons la chance d'être là plutôt que d'être à l'étranger. Et donc, les motards peuvent en toute impunité se faufiler entre les files de véhicules, sous certaines dispositions toutefois. Je doute que la mesure concerne les environs de Azerat. Les files y sont rares.
Il m'est arrivé de parler de cette pratique avec des confrères automobilistes et ils ont été nombreux à se prononcer contre elle, souvent parce qu'ils affirmaient avoir été effrayés par ces motos les doublant à vive vitesse et en actionnant leur avertisseur sonore à l'occasion. J'ai tenté de leur faire reconnaître que l'impression de vitesse était relative, relative à leur vitesse à eux, bien sûr. C'est le différentiel qui est en cause. Bon, rien à faire, ils n'aiment pas cela. De mon côté, et bien que je ne sois pas très concerné (en qualité d'automobiliste, hein !), je ne vois rien à redire à ce qu'un véhicule qui peut le faire se faufile pour remonter ces files de véhicules à l'arrêt ou évoluant à faible vitesse. Sauf lorsque l'on embarque mon rétroviseur au passage, bien sûr !

Les files remontées par les motards

dimanche 31 janvier 2016

Relâche

J'ai passé la journée à bosser sur plein de projets avec un client-partenaire-associé-possible escroc et je n'ai pas envie de réfléchir à vous proposer quelque chose aujourd'hui. Désolé.

samedi 30 janvier 2016

On ne va pas se faire du mauvais Sand pour si peu

Si la faute est pardonnable, si, tous autant que nous sommes, nous pouvons en commettre, que dire de celle-ci ? Ça se passe dans une commune limitrophe de Azerat, à la Bachellerie, où l'équipe municipale guidée par son maire lumineux s'est mis en tête de mettre un nom à tout ce qui traîne de rues, chemins et impasses dans le village. Cette volonté forte a été accompagnée de la création du blason communal et il faut reconnaître que ça fait joli sur les papier à entête, un blason. Ça vous donne un petit côté de noblesse indéniable, ce genre de détail. Cette héraldique là nous informe de la présence d'un cours d'eau traversant le village, de l'existence d'un château — symbolisé par le lion griffu qui n'est pas sans nous faire penser à celui qui ornait les véhicules Peugeot — et du nombre de bourgs. Je vous invite à aller vérifier mes dires sur la photo.
Et donc, de jolies plaques en plastoc véritable ont fait leur apparition un peu partout et il en est une qui a particulièrement retenu mon attention. L'erreur est pardonnable. On peut ne pas connaître, on peut penser connaître. Ce qui m'étonne, c'est qu'elle ait réussi à passer toutes les étapes de contrôle possible. Celle de la passation de commande, celle de la prise de commande, celle de la réalisation de la plaque, celle de l'expédition, celle de la réception, de la pose et de sa présence effective. Les riverains ne paraissent pas trop avoir remarqué le problème pas plus que le maire, ses adjoints et conseillers. Alors, je ne vais pas parler du manque de culture du maire, je ne vais pas raconter que ce maire pourrait être un paltoquet doublé d'un prétentieux vaniteux. Non. L'erreur est humaine et ce maire nous montre combien il l'est, umain.

Voilà qui mérite une bonne chopine !

- page 1 de 444

Haut de page