Aurai-je moins froid aux jours mauvais ?

Alors que les températures baissent et que l'automne nous avertit que les beaux jours sont du domaine du passé pour cette année 2008, je me questionne sur ce que seront mes conditions de vie cet hiver. Pour tout vous dire, je suis assez fier d'avoir trouver cette superbe idée de billet pour ce blog !

Depuis quelques jours, on sent bien que les beaux jours sont derrière nous. Les matins sont bien frais et les journées, quoi que belles et ensoleillées, ne parviennent pas à assurer une agréable douceur suffisante. Alors, faut bien se résoudre à produire la chaleur nécessaire par ses propres moyens. En fin de semaine dernière, j'ai fait remplir la cuve de fuel et j'ai acheté deux stères de bois de chauffage. Pour l'instant, en attendant que la chaudière soit ramonée et révisée, je brûle quelques bûches dans l'âtre. Ça permet d'atteindre une quinzaine de dégrés et c'est ma foi bien suffisant.
Ce qui semble intéressant, c'est qu'il me semble bien que la maison est plus agréable que les autres années. Pour le moment, bien sûr, nous ne sommes pas encore au cœur de l'hiver et il est peut-être un peu tôt pour en parler réellement, mais il me semble bien que les travaux d'isolation du plafond de cet été portent leurs fruits. Disons que, au moins, il me semble qu'il y a très nettement moins d'effets de courant d'air. Ce qui est étonnant, c'est qu'avec une température avoisinant les 15°, il paraît faire presque chaud.
Le matin, lorsqu'il n'y a plus de feu dans la cheminée, il fait plutôt frisquet, tout de même. Un peu moins de 10°, ce matin même. Il n'y a rien de trop. Le temps de boire le café et de rallumer un feu et la température grimpe doucement mais sûrement. Je n'irai pas jusqu'à prétendre que je suis impatient de voir comment je vais m'en sortir cet hiver prochain mais tout de même...

pingouin

Objectivement, du premier hiver que j'ai passé dans cette maison, en 2002, je ne garde pas un souvenir très agréable. Je me souviens qu'en poussant la chaudière dans ses derniers retranchements, j'avais froid. Pour l'hiver suivant, j'avais entrepris d'isoler les combles avec de la laine de verre. Outre le fait que je n'avais pas terminé le chantier, il me semble bien que j'ai eu pratiquement aussi froid que l'hiver précédent. L'année suivante, un couple d'amis et leurs deux enfants sont venus passer une semaine en Dordogne entre Noël et le jour de l'an. Quelle idée ils ont eu là ! Je pense qu'ils ne sont pas prêt à renouveler l'expérience. Cet hiver 2005 a été assez rude sur la Dordogne et principalement durant leur présence. Pas de pot. C'est cet hiver là que je me suis décidé à faire du feu dans la cheminée, avec le bois qu'un copain m'autorisait à prendre chez lui, dans des chûtes de bois de noyer... Pas un très bon bois de chauffage, le noyer... Je me souviens que l'on a vraiment eu très froid. Pour parfaire le tableau, il y avait aussi le chauffe-eau à gaz qui ne fonctionnait pas correctement et qui peinait à produire de l'eau à peine tiède. L'épreuve de la douche, c'était quelque chose !
En 2006, j'ai acheté du bois de chauffage et l'hiver a passé comme il a pu. J'ai eu froid, c'est une chose entendue, mais moins que l'hiver précédent et c'était déjà une belle victoire. En 2007, j'ai installé avec l'aide précieuse de mon père un magnifique chauffe-eau électrique. Je n'avais pas beaucoup plus chaud dans l'absolu, mais, au moins, je pouvais prendre des douches chaudes... Ah oui, j'oubliais de vous dire... Il n'y a pas de chauffage dans la salle de bains. La même année, j'ai fait changer les portes et les fenêtres pour des huisseries en PVC munies de double vitrage. Ce n'est pas beau mais ça a sans doute un peu participé à apporter un peu de confort.
Cet été, vous le savez si vous lisez ce blog, je me suis donc attelé à l'isolation du plafond de la pièce principale avec de la laine de verre et à la pose de plaques de placoplâtre pour combler les espaces entre poutres. L'idée, ce n'est pas de faire joli. Je crois bien que je me fous pas mal d'avoir une maison "jolie". Je ne dis pas que je suis contre l'idée de vivre dans un cadre agréable, comprenons-nous bien ! J'ai même quelques idées pour qu'elle le soit plus, agréable. Le souci, c'est que ma notion d' "agréabilité" n'est peut-être pas tout à fait dans les normes. Pour moi, agréable c'est surtout qu'il y ait plein d'endroits pratiques où poser tout mon bazar, où installer des ordinateurs, où poser une assiette et un verre pour le repas, des choses simples, quoi. Pour ça, j'ai prévu de faire de grandes et profondes étagères sur l'un des murs qui jouxtent la grande cheminée. Je ferai ça un jour. Rien ne presse réellement.
Et là, à l'heure où j'écris ces phrases, la question est de savoir si les travaux de l'été seront d'une quelconque utilité pour braver les frimas de l'hiver. Vous allez voir qu'avec mon pot, on va avoir une saison hivernale caniculaire !

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://blog.michel-loiseau.fr/?trackback/430

Haut de page